Structure d’une brique

Une brique Entrouvert est un paquet Debian standard issu d’un module Python standard. C’est un logiciel libres dont vous pouvez obtenir et modifier les sources selon vos besoins. Les fichiers d’installation sont posés dans /var/lib/mabrique, et les fichiers de configuration sont placés dans /etc/mabrique. Les services et les journaux des briques sont pilotés par systemd.

Note: lors d'installations critiques, nous créons un lien symbolique depuis /var/lib/mabrique/documents vers un montage NFS.

Utilisation de cadriciels (frameworks)

Chaque brique logicielle est une application Python/Django – à l’exception de la brique w.c.s. qui utilise le cadriciel Quixote.

L’utilisation d’un framework permet de disposer d’un ensemble de composants afin de développer plus rapidement, mais aussi de manière plus homogène, et surtout en assurant à tout moment une excellente sécurité de l’application. C’est en effet le framework qui :

  • reçoit les données, les interprète et les valide avant de les envoyer à l’application ;
  • permet de contrôler l’envoi des données aux bases de données par l’application (pas de requêtes SQL directes) ;
  • sécurise les sorties de l’application (HTML) en imposant un contrôle fort sur les données affichable.

Dans Publik, en plus de l’utilisation de toutes les possibilités de Django d’autres protections sont mises en place :

  • isolation des composants (chaque composant est une brique logicielle indépendante) ;
  • chaque brique dispose de sa propre base de données, complètement isolée des autres (chaque base peut même être hébergée sur un serveur propre) ;
  • chaque brique peut gérer plusieurs sites (mode multi-tenants), dans ce cas chaque site dispose d’un « tenant » dans la base de données sous forme d’un schéma PostgreSQL : chaque site est donc indépendant et isolé ;
  • utilisation du front-end nginx pour diffuser tous les éléments statiques des applications ;
  • connexion de l’application via le protocole wsgi pour un premier filtrage des requêtes (les requêtes invalides sont rapidement éliminées).

D’une façon générale, Publik utilise au maximum des composants éprouvés : le code des applications se concentre uniquement sur la logique de celles-ci. Il s’agit de suivre les principes DRY (Don’t Repeat Yourself) et KISS (Keep It Simple Stupid) afin de mieux sécuriser l’application : la sobriété recherchée par Publik est aussi présente dans le code du logiciel.

Schéma

Logo Publik

Le schéma ci-dessus montre que l’application n’est pas en contact « direct » avec l’extérieur. Elle utilise toujours des composants logiciels soit éprouvés (celery, requests, tenant-schemas), soit communs à toutes les briques (hobo, mellon).

Dialogues entre briques

Les briques de Publik dialoguent via deux canaux :

  • webservices (HTTPS JSON) pour ce qui concerne l’échange de données
  • messages (AMQP) pour ce qui concerne la gestion des utilisateurs et des rôles, i.e. le provisioning au travers des différents composants

Par ailleurs SAML est utilisé pour ce qui concerne le WebSSO (le dialogue se déroule via le navigateur de l’usager).

Logo Publik

API Publik

Description générale

L’API des webservices Publik permet aux briques d’échanger des données. La plupart ont trait à l’échange de données autour d’un usager.

Fournisseurs d’API :

  • w.c.s. est la brique qui propose le plus de webservices autour des demandes d’un usager (http://doc.entrouvert.org/wcs/dev/#api) ;
  • Passerelle met en place des connecteurs donc la plupart ont pour objectif de remonter les informations d’un système tiers concernant un usager ;
  • Passerelle est aussi utilisé pour remonter des informations de type « référentiels » depuis des systèmes tiers ;
  • Authentic propose des API permettant la gestion des rôles, des usagers (attributs et rôles).

Consommateurs d’API :

  • Combo est un consommateur de ces API afin de présenter à l’usager l’ensemble des données que Publik connaît le concernant ;
  • w.c.s. utilise les API de passerelle pour présenter des référentiels dans les formulaires ;
  • w.c.s. utilise les API d’Authentic dans ses actions de workflow afin de pouvoir gérer les rôles d’un usager qui a fait une certaine demande ;
  • w.c.s. peut également faire appel à tout webservice de Passerelle afin d’intervenir sur un système tiers, toujours lors d’action de workflow (typiquement pour injecter des données dans un système tiers).

Logo Publik

Exemple d’un dialogue Combo / w.c.s.

Objectif : lorsque l’usager se connecte sur son portail usager, une cellule de la page affiche la liste de ses demandes en cours. Pour cela, combo va faire appel à différents webservices de w.c.s. qui lui retourneront les informations nécessaires à afficher dans les cellules de la page.

Logo Publik

Messagerie pour provisioning

Le système de provisioning des utilisateurs et des rôles opère via un diffuseur de message AMQP (RabbitMQ). Lorsqu’une modification est effectuée sur la brique authentic, celle-ci diffuse un message à l’attention de toutes les instances des autres briques concernées. Le message est reçu par tous les agents de toutes les machines de l’infrastructure, et est diffusé aux briques concernées, qui se chargent de modifier les utilisateurs des instances cibles.

Logo Publik